L’hypnose et la douleur

La douleur….

Qu’est-ce que la douleur en fait? Pour le dictionnaire Larousse de la langue française, la douleur est une  « Sensation pénible, désagréable, ressentie dans une partie du corps » si l’on parle de douleur physique ou  « Sentiment pénible, affliction, souffrance morale ; chagrin, peine » si l’on parle de douleur émotionnelle. La douleur est une information analysée par le cerveau pour avertir la personne d’un trouble, d’une défaillance, d’une blessure ou même d’un danger!

Il est intéressant de faire la différence entre la douleur et un arc-réflexe de douleur. Lorsqu’une personne met, par exemple la main sur quelque chose de brulant et la retire rapidement, il y a ce que l’on appelle l’arc-réflexe qui est un signal qui monte de la main jusqu’à la moelle, mais qui revient rapidement à la main pour la retirer, puis l’information poursuit son chemin et sera analysée au cerveau pour voir s’il y a ou non de la douleur.

Que la douleur soit de source physique ou émotive, la douleur est bien réelle pour la personne. Son degré, par contre peut-être très variant d’une personne à l’autre. De plus, deux personnes pourraient avoir une même douleur, à des niveaux différents et ne pas avoir la même souffrance. Ainsi, la douleur d’un doigt cassé est une douleur, mais la souffrance pourrait être plus grande chez un guitariste que chez un comptable.

Tout cela est une analyse de l’information, au cerveau, selon la personne. Plusieurs facteurs viendront affecter l’analyse de cette information : ses croyances, ses convictions, son éducation, son bagage, ses expériences, etc. Pour ceux et celles qui veulent enlever complètement une douleur, nous seront prudent puisque certaines douleurs sont importantes, justement. De plus, avant de travailler sur l’interprétation d’une douleur physique, il sera avisé d’avoir eu une opinion médicale afin de s’assurer qu’il n’y a pas de danger lié à cette douleur.

Une fois cela établi, effectivement, il est possible de diminuer la douleur ou les symptômes liés à cette douleur en modifiant, de façon symbolique, l’interprétation que le cerveau en fait. Ou, parfois, s’il y a somatisation, en réglant ou gérant les raisons émotionnelles ayant ameneé le corps à signifier cette douleur ou cet état.

La plupart du temps, il ne suffit que de quelques rencontres en hypnose pour diminuer ou gérer la douleur.

Related posts

Leave a Comment